3 décembre 2014

Les champignons ont découvert l'agriculture

Il y a  400 millions d’années  des champignons ont commencé à cultiver des végétaux. Les algues et des cyanobactéries récoltant l’énergie solaire par photosynthèse, des champignons microscopiques s’en sont saisies pour obtenir les hydrates de carbones et l’azote indispensables. Cette association est si étroite que ses produits, les lichens, ont été considérés comme un organisme distinct, entre les règnes végétaux et fongiques[1]

Ainsi va la vie, serait-on tenté de dire, mais rien n’est simple : certaines plantes, les monotropes par exemple, n’obtiennent pas leur énergie par photosynthèse comme les autres espèces du règne végétal,  mais bien de champignons. Le monde à l’envers, dirait-on. 

Plus récemment, des insectes ont commencé à cultiver les champignons. Ainsi, des fourmis entretiennent  dans leur terrier  d’immenses plantations (toute proportion gardée) en y transportant des fragments de feuilles nourricières. Des termites font de même avec leurs déjections composées de résidus de bois. 

Il y a quelques milliers d’années, les humains ont commencé à cultiver des champignons qui décomposent la matière organique. La culture du shiitaké, espèce indigène d’Extrême Orient, était pratiquée  avant notre Ère.  Le champignon de Paris a été le premier à faire l’objet d’une production industrielle et il reste encore aujourd’hui  de loin le plus cultivé. 

Aujourd’hui, vous pouvez cultiver vous-mêmes une grande variété d’espèces dans le confort de votre foyer ou dans votre cours. Des trousses vous faciliteront la culture de plusieurs espèces intéressantes. Grâce aux lichens qui ont joué un rôle déterminant dans l’expansion de la flore terrestre et ... de l'espèce humaine.

  

[1] Lisez à ce propos le numéro d’octobre 2014 de la revue FUNGI qui est entièrement consacrée aux lichens. 

Retour au blog

Catégories

Archives

Liens

Autres liens pratiques