27 juin 2019

Attention aux tiques du chevreuil

Autrefois absente sous nos latitudes, la maladie de Lyme progresse graduellement vers le nord et touche de plus en plus de nos randonneurs. Elle se manifeste d’abord par une rougeur localisée, mais peut évoluer jusqu’à des troubles neurologiques graves. En excursion, la prudence s’impose.

La tique du chevreuil

Dans le nord-est américain et le Québec, seule la tique du chevreuil (Ixodes scapularis) est porteuse de la bactérie (Borrelia burgdorferi) responsable de la maladie de Lyme, en progression ici. Elle est transmise aux humains par la morsure indolore d'une tique infectée. Celle-ci est de couleur brun-rouge et son volume, celui d'une graine de sésame, se gonfle du sang de la victime. La transmission ne se réalise qu’à une température ambiante supérieure à 4°C et le risque est minime si la tique est retirée dans les 24 à 36 heures.

Comment prévenir la maladie ?

Pour prévenir l’infection lors d’excursions en forêt, il faut :
• Porter pantalons, chaussettes, chapeau, chemise à manches longues, voire enfiler le pantalon dans les chaussettes
• Vaporiser les vêtements et la peau exposée (à l'exception du visage) avec un insectifuge
- Picaridine/icaridine jusqu’à 20% de concentration pour 10 h de protection
- DEET jusqu’à 30% pour 6 h
- Huile naturelle d’eucalyptus citronné, pour 5 h et moins efficace contre les tiques
• Marcher au milieu des sentiers, si possible sans frôler les hautes herbes et les feuilles
• Porter des habits de couleur claire afin de repérer plus facilement les tiques
• De retour, inspecter minutieusement les vêtements et la peau
• Le cas échéant, retirer une tique avec une pince, en tirant lentement sans la tordre ou l'écraser ; nettoyer la peau avec un antiseptique ou un savon et de l'eau

Quels sont les symptômes et le traitement ?

Une éruption cutanée initiale apparait de 3 à 30 jours après la morsure. Puis, surviennent fatigue extrême, douleur articulaire, maux de tête, faiblesse des muscles faciaux, irritation des yeux et irrégularité cardiaque ; suivis enfin de troubles neurologiques sérieux si la maladie n'est pas soignée.
La maladie de Lyme n’est pas contagieuse. Elle est plus facile à traiter tôt après l’infection, Si une tique n'a pas été enlevée assez tôt et adroitement, il faut consulter un médecin qui prescrira probablement des antibiotiques.

Mieux vaut prévenir !

 

Retour au blog

Catégories

Archives

Liens

Autres liens pratiques