Mycoscope de juin 2017
Actualités du mois
Ce courriel ne s'affiche pas correctement?
Voir dans votre navigateur .

Les truffes sont des champignons discrets : si ce n'était de leur arôme, elles passeraient complètement inaperçues puisqu'elles sont enfouies sous terre. Il en existe des centaines d'espèces à travers le monde et quelques-unes d'entre elles peuvent se trouver ici, sous vos pieds. La truffe des Appalaches est l'une d'entre elles et elle se cultive, greffée à des noisetiers ou à des chênes. Nous vous proposons les plants d'une jeune entreprise locale, Arborinove. Avec le soin requis, ces plants inoculés à la truffe des Appalaches ou à la truffe de Bourgogne, autre espèce parfumée supportant notre climat, donneront une première récolte dans sept à dix ans.Mais dépêchez-vous : cette offre est d'une durée limitée et il vaut mieux planter maintenant.



Vous êtes pressé d'expérimenter la culture sur bûche ? Jusqu'à la fin juin, obtenez la centaine de chevilles inoculées pour 12$, un escompte de 40%. Et vous avez l'embarras du choix : pleurote huître blanc ou bleu, shiitake, hérisson, maïtake, pleurote de l'orme, pleurote phénix, toutes espèces délicieuses.

Cette période de l'année est particulièremnt propîce. Insérez les chevilles porteuses de champignons dans des rondins fraîchement coupés. Plus de six mois s'écouleront avant que vous ne réalisiez une première récolte, mais la production s'étendra sur plusieurs années. 



Ces jours-ci, nous recevons des colis insuffisamment affranchis marqués «retour à l'expéditeur». Ces colis destinés à l'exportation contiennent des substances dont le commerce est aujourd'hui illégal, des champignons hallucinogènes notamment. Sachant que la Mycoboutique offre tout ce qui est utile à la culture d'espèces gastronomiques, des trafiquants utilisent son renom pour tromper la vigilance des douaniers.

À ce propos, si la culture des champignons vous intéresse, ne manquez surtout pas le prochain atelier du 18 juin



En septembre 2014, nous vous avons présenté un jeune passionné d’aventures sauvages. Nous vous avons relaté l’expérience de survie en forêt de Chaga Gab, comme il s’appelait lui-même à l’époque. Voisin de la boutique, ll la fréquentait régulièrement depuis l’âge de 11 ans.  À 17 ans maintenant, il achève un cours en Tourisme d’aventure au CEGEP de Gaspé.

Dans le cadre de sa formation, l’hiver prochain, Gab projette de traverser en ski le parc des Pingualuit au Nunavik. Entre temps, il continue de cueillir des champignons comme, aujourd'hui, ces morilles blondes dans un lieu méconnu de Montréal et tant d'autres espèces en Gaspésie cet été.

Quant à nous, nous avons un progr amme chargé au cours des prochains mois : atelier sur la culture, initiation aux plantes sauvages comestibles, nombreuses excursions, sans oublier notre cantine-trottoir des 17 et 18 juin.



Notre boule de cristal pour le début de l'été

La récolte de champignons est étroitement liée aux ventes de parapluie. Au cours de l’été 2016, le long du St-Laurent, la récolte a été tardive mais fructueuse. Les précipitations  estivales ont été supérieures à la normale. Pourtant, les mois de mai, juin et juillet avaient été très secs. Les espèces précoces se sont donc fait attendre. Les chanterelles se sont faits porter pâles quand on les attendait  à la mi-juillet. Par contre, les espèces plus tardives se sont déchaînées avec les pluies diluviennes d’août.

Que prévoir cet été ? Si les pluies torrentielles d’avril et de mai derniers présagent du mois de juin (avec moins de dégâts, espérons le), les chanterelles et tant d’autres espèces tapisseront nos forêts bientôt. 



La nouvelle édition de Champignons comestibles du Québec vient de paraître. Toujours émaillée de photos fabuleuses, elle compte quelques espèces de plus. Un ouvrage indispensable pour tout amant de la nature.


Nous suivre sur Twitter | Notre page Facebook | Envoyer à un ami

Copyright © 2017 MycoBoutique Tous droits réservés | info@mycoboutique.com
4324, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), H2J 2K8

Se désabonner de cette liste