Mycoscope de septembre 2020
Parfums de fin d'été
Ce courriel ne s'affiche pas correctement?
Voir dans votre navigateur .

En 2006, Pierre Noël, économiste de formation, a lancé une entreprise sans pareil autour du thème des champignons. Il a bientôt été rejoint par une jeune biologiste à l’emploi du Biodôme de Montréal, sa fille aînée Judith qui en est aujourd'hui directrice. Elle est assistée de sept employés permanents et de nombreux collaborateurs qui combinent les compétences essentielles à une mission diversifiée. La boutique offre en effet, en magasin et en ligne, tout ce que les champignons peuvent apporter en termes de loisir, de gastronomie, de fermentation, de santé, de culture, de science et d’aventures. Elle a toujours pignon sur la rue St-Denis.



En plus d'un toute nouvelle excursion le 10 octobre, il reste quelles que places pour les excursions du  12, 13 et 20 septembre.

Pour les currieux qui souhaiteraient approfondir leur connaissances, les 6 et 7 février 2021, nous offrons un cours théorique en plus d'une excursion mycologique à titre de stagiaire avec un de nos groupes pendant la saison mycologique 2021. 

 Pour réserver une place, il faut nous appeler. 



Des parfums de fin d'été

Les arômes sont uniques à chacune des espèces et sont d'un précieux secours pour identifier celles-ci. Ainsi, on ne peut confondre le matsutake (Tricholoma magnivelare) au parfum puissant avec son sosie, l'inodore et insipide armillaire ventru (Catathelasma ventricosa), deux espèces de fin d’été.

En septembre, plusieurs espèces aromatiques agrémenteront vos randonnées en forêt. Parmi celles-ci, le clitocybe odorant, le lactaire à odeur d'érable, le lépiste à odeur d'iris, le marasme à odeur d'ail. Séchés, ces champignons indigènes font de merveilleux condiments. Ils se parfument ainsi pour attirer les prédateurs : en les cueillant, vous leur rendez service.



Ceux d'entre vous qui auront jusqu'à maintenant préservé leur odorat de la covid-19 reconnaîtront facilement à son parfum d'anis le clitocybe odorant (Clitocybe odora). Jusqu'à la fin septembre, vous le croiserez occasionnellement sur un lit de feuilles mortes. Ce champignon comestible est un véritable concentré d'un composé volatil très utilisé en parfumerie (p-anisaldehyde).



Le lactaire à odeur d’érable (Lactarius helvus) est typique du nord-est américain. Il fait partie d’un groupe très prisé par des chefs de cuisine, un groiupe que les Américains appellent Candy Cap. De l’avis de l'expert Alan Bessette, il s’agit du meilleur du groupe tant par son arôme que par sa comestibilité. De ce concentré de fennugrec, la Mycoboutique fait des poudres, des biscuits et des barbes-à-papa. 



Le lépiste à odeur d’iris (Lepista irina) est un cousin parfumé du non moins fameux pied bleu (Lepista nuda). Il dégage un arôme floral facilement reconnaissable dont la magie s’accorde avec les ronds de sorcières qu’il forme souvent dans les sols herbacés. Cet arôme comme la couleur de ses spores permet de le distinguer de sosies non-recommandables.



Après la pluie, en forêt sur des aiguilles de conifères ou sur des sols herbacés, vous serez transportés par l’arôme que dégagent les marasmes à odeur d’ail (Mycetinis scorodonius).

Vous en oublierez peut-être même l’ail des bois.


Nous suivre sur Twitter | Notre page Facebook | Envoyer à un ami

Copyright © 2020 MycoBoutique Tous droits réservés | info@mycoboutique.com
4324, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), H2J 2K8